12 décembre 2006

Carton !!!

Samedi 25 novembre, 19h30.
Les portes de la Salle des Fêtes de Fessy s’ouvrent enfin.


Les premiers joueurs arrivent, choisissent minutieusement leurs cartons, cherchant le 13, le 74 ou le 90...



... puis s’installent, déploient leur matériel...



... et inspectent la liste des lots, guettant le lecteur MP3, l’appareil photo numérique, le V.T.T. et les jambons. Surtout les jambons.

Certains pensent d’abord au ravitaillement, car la soirée promet d’être longue.
Hot dog - Bière pour papa, Brochette de bonbons – Orangina pour le petit frère.
Les piliers de bar ont également pris position et entament la discussion autour d’un blanc limé ou d’un verre de rosé.

20h00. Le jeu devrait débuter mais une foule compacte se presse encore à l’entrée.
Les 250 cartes sont déjà vendues alors on improvise, on pousse les murs, on ajoute des tables et des chaises, on calme les râleurs avec un sourire.

Tout le monde a pris place, la partie commence enfin.
Les yeux sont rivés sur les cartons (un seul pour les enfants, jusqu’à neuf pour les joueurs chevronnés), les oreilles sont aux aguets pour ne manquer aucun numéro, les doigts tripotent nerveusement les jetons.

63, 27, 15, 46, 9, 65, 58, 13, 87… Quine !
Le premier lot est gagné (un bon pour une pizza, une bouteille de vin et un bon pour un gâteau). L’heureux et chanceux vainqueur se dit qu’il n‘est pas venu pour rien, les nombreux perdants se disent qu’ils ont le temps de se rattraper.

Et pendant les 9 premières parties, les «Quine !» succèdent aux «Quine !», les «Carton !» aux «Carton !», ponctués de temps à autre par un «Coup de sac !» tonitruant.



La tension monte. Le maître de cérémonie essaie de détendre l’atmosphère en annonçant le 99 ou le «Septante-quatre» mais ne réussit qu’à provoquer l’ire des joueurs et des «C’est pas drôle !» ou des «On n’est pas en Suisse ici !» réprobateurs.
Seuls les piliers de bar éclatent d’un rire sonore et commandent un énième blanc limé.

Heureusement, l’entracte permet aux joueurs de souffler un peu et de recharger leurs batteries (sandwich, pâtisserie, blanc limé…).

On voit également arriver quelques jeunes des environs. Ils prennent rapidement possession du bar et remontent le temps jusqu‘en 1664 : «On voulait aller boire une bière au chef-lieu mais tout était fermé, alors on est venu ici. Vous inquiétez pas hein ! On n’est pas méchant, on foutra pas la merde ! Pour une fois qu’il se passe quelque chose à Fessy ! Moi c’est encore pire, j’habite à Rézier alors tu vois…».

La fée Bouclette qui participe à son premier loto s’est lassée de ne rien gagner et sa concentration s’est émoussée. Elle donne son carton à Solange et part jouer avec ses copines Laetitia et Pauline.

Le jeu reprend, et pendant les 9 dernières parties, les «Quine !» succèdent aux «Quine !», les «Carton !» aux «Carton !», ponctués de temps à autre par un «Coup de sac !» tonitruant.

La tension monte. Heureusement, le papa d’Emilie détend l’atmosphère en gagnant le chapeau de Catherinette et en l’arborant fièrement pendant le reste de la soirée.

Finalement, un couple de jeunes amoureux (18-19 ans) remporte le week-end dans un hôtel Relais & Châteaux. Une dernière partie surprise et tout le monde rentre chez soi, en se promettant de gagner la machine à pain l’année prochaine.

On range les tables et les chaises (je ne laisse à personne le soin de piloter le trans-palettes), on nettoie, on remballe. Ninon et Lola ne semblent pas fatiguées et courent dans la salle désormais vide.

Vers 02h30, on s’assoit enfin pour manger la soupe à l’oignon que Sylvie a préparée
«C’est la première fois que j’en fait, elle n’est peut-être pas formidable…».
On se dit que c’était une chouette soirée, que ça valait le coup de la préparer depuis la rentrée de septembre, qu’il y avait du monde, que la recette sera certainement très bonne et qu’elle permettra de financer les sorties scolaires prévues cette année pour les enfants du village.

Compter la recette ? Il est quand même 03h00... je m'en occupe demain après-midi, promis.

5 Comments:

At 13 décembre, 2006 13:06, Anonymous Anonyme said...

BINGO !!!!!!

 
At 13 décembre, 2006 15:03, Blogger caro said...

Ah, ça y est Blogger accepte que je commente...

Alors je voulais dire que vous aviez de la chance à Brenthonne, parce que du côté d'chez moi, le gros lot, c'était un jambon. Autant te dire qu'y avait plus de monde à la buvette qu'à la table !

 
At 18 décembre, 2006 00:02, Blogger Franck said...

Largonaute > Dans ma campagne, on dit plutôt "Carton" ;-)

Greluche-jolie > Cette année, il y avait QUATRE jambons à gagner, sans compter les pizzas, les gâteaux, les choucroutes, les longeoles, les fondues, les foies gras et les repas dans les restaurants du coin... D'où la tension palpable qui régnait dans la salle ;-)

Tout le monde > L'année prochaine, en 2007 donc, le fantasmagorique Loto du Sou des Ecoles de Brenthonne aura lieu le samedi 24 novembre à la salle de fêtes de Fessy, comme d'hab'.
Alors stabilotez bien cette date sur vos agendas et viendez nombreux ! (l'invitation pour un verre de Cerdon tient toujours).

 
At 18 décembre, 2006 19:46, Anonymous Anonyme said...

je connais !! pas facile les joueurs !! mais c'est grace a eux que nous avons acheté 10 ordinateurs pour l'ecole !!! super !!! cela dit sur une une periode de 3 années !!!! allez courage ce n'est que le debut !!!

 
At 26 décembre, 2006 21:52, Blogger Franck said...

La grenouille > La recette a été plutôt bonne et va permettre de financer les sorties "neige" des PS-Ms, les séances de piscine des GS-CP-CE1 et un chouette voyage de deux jours à Versailles pour les CE1-CE2-CM1-CM2. Alors gros merci aux joueurs ... et aux piliers de comptoir !

 

Publier un commentaire

<< Home