17 février 2006

Moins vite, moins haut, moins fort

Les Jeux Olympiques.

L'exploit sportif à son plus haut, l'émotion au paroxysme, mais aussi une foule de réflexions et d'analyses pertinentes de la part de nos sportifs nationaux sur leurs (contre-)performances.

Par exemple, ces fondeurs et ces biathlètes à qui on demande d'expliquer les raisons de leur manque de résultats et qui nous annoncent gravement :

"L'altitude"

Ah ? Tiens ? C'est vrai, organiser les J.O. d'hiver à la montagne, c'est vraiment une idée saugrenue ! J'espère que les responsables techniques de ces disciplines choisiront à l'avenir d'autres sites d'entraînement pour nos athlètes que Biarritz ou la Bretagne.

Remarque, en 1992, l'explication de ce même manque de résultats avait été :

"Le froid"

Nos représentants tricolores ont au moins fait des progrès dans le choix des chaussettes et des bonnets de compétition.

Autre moment délicieux, le point de vue de notre idole nationale Brian Joubert sur son échec retentissant dans la compétition de patinage artistique (retranscrit de mémoire, mais "l'esprit" est là) :

"Quand je vois des mecs sur le podium qui n'ont même pas tenté de quadruples dans le programme libre, alors que moi j'ai osé, ça me fout les boules. C'est pas ça ma vision du patinage".

Le problème mon petit Brian (tu me permets de te tutoyer hein ?), c'est que ta vision du patinage, les juges n'y prêtent pas grande attention.
Je n'y connais pas grand' chose en patinage artistique mais franchement, quand on a la chance de passer avant-dernier concurrent, quand on a vu les performances des autres compétiteurs, quand on sait que ces derniers sont tombés ou n'ont pas réalisé de programmes parfaits, on réfléchit un tout petit peu, on ne prend pas de risques inutiles et on assure le podium. Même s'il faut pour cela violer un peu ta "vision du patinage".

A ce propos, allez lire l'analyse de Jo sur ce magnifique triple gadin piqué.


Les commentateurs sportifs français ne sont pas en reste, ils connaissent parfaitement leur métier quand il s'agit de nous faire hurler (de rire ou d'agacement, c'est selon).
Par exemple, leur inaptitude à prononcer les noms scandinaves m'a plus d'une fois atterré.
Nos distingués journalistes ignorent visiblement que la diphtongue KJ se prononce comme notre CH et que la double voyelle AA, en initiale, se prononce comme notre O.
N'importe qui sait ça pourtant !
Vous pouvez aisément deviner le traitement réservé aux malheureux suédois prénommés "Kjell" ou au norvégien Kjetil Andre Aamodt.

Enfin, cerise sur le gâteau, en cette fin de première semaine olympique, la plus haute marche du podium revient au journaliste sportif de France-Télévision qui, lors du match de hockey entre le Canada et l'Italie, a cru bon de nous livrer ce commentaire d'une rare finesse :

"Le problème de l'équipe d'Italie, c'est que de nombreux joueurs ont dépassé trente ans."

Laissez-moi vous expliquer en trois points mon avis sur la question, Monsieur le journaliste-sportif-expert-du-hockey-que-le-monde-entier-nous-envie :
Je t'emmerde, je t'emmerde et je t'emmerde !

2 Comments:

At 19 février, 2006 16:06, Anonymous Anonyme said...

Alors on ne peut plus s'absenter !!!
En quelques jours de non lecture de ton blog, j'apprends que :

Tu t'es cassé la cheville
- Aie, ça fait mal ça :-((((

Ta fée Bouclette travaille bien
à l'école
- Bravo la fée Bouclette !!!

Tu fais preuve d'autorité et
traumatise des gamins en leur
promettant les pires sévices
- Tu m'as habituée à plus de
tolérence

Et pour finir que tu emm.... le
journaliste sportif expert du
hockey
- Te serais-tu senti visé par ses
propos ????

Allez... bises et continue comme ça, car je t'aime bien quand même.
Bon lard devant ta télé, ton feu de cheminée, ton blog et surtout bon retablissement.

 
At 19 février, 2006 16:53, Blogger Franck said...

Michèle > Merci pour tes encouragements et pour les félicitations à ma fée Bouclette. j'ai déjà transmis à l'intéressée !
- Pour les gamins, je crois que j'ai fait preuve d'une tolérance et d'une patience inouïe mais que, parfois, un peu de "psychologie" s'impose.
- Concernant le pseudo-spécialiste hockey de France-télévision, je le boycotte désormais et ne regarde plus que la TSR !
Un problème d'avoir plus de trente ans, pôv type !

 

Publier un commentaire

<< Home