25 août 2006

L'Afrique, le fric et l'homme en noir

Les connaisseurs et amateurs de beau jeu s’accordent, à juste titre, pour chanter les louanges du football africain.


Un football dont on retiendra pour meilleurs exemples les noms de George Weah, J.J. Okocha, Nabatingue Toko, Jules Bocandé, Bonaventure Kalou… (oui, je sais, je suis un peu partial)
Un football joyeux, chatoyant, inventif, plein de fraîcheur, encore épargné par les excès du sport-business que nous connaissons en Europe, un peu naïf parfois mais tellement attachant.
Un football où la glorieuse incertitude du sport a encore sa place, comme en témoigne cette belle histoire rapportée par une dépêche de l’agence Reuters aujourd’hui :

Lagos, Nigeria. Akwa United a battu Calabar Rovers 13-0 le 12 août, ce qui lui a permis de devancer sur le fil l'équipe rivale de Bussdor pour l'accession à la première division. Bussdor serait monté à la place d'Akwa United si cette dernière avait inscrit moins de 13 buts. Lors de cette rencontre, l'arbitre a expulsé trois joueurs des Rovers, dont le gardien.

Malheureusement, il existe en Afrique aussi des bureaucrates mesquins à l’esprit étriqué pour voir dans cette émouvante histoire autre chose qu’un bel exploit sportif :

Bussdor s'est plaint auprès de la Ligue professionnelle, qui a formé une commission d'enquête.
La Ligue nigériane de football a ouvert une enquête pour tenter de comprendre comment une équipe n'ayant inscrit que 12 buts en 14 matches a pu en marquer 13 lors de la dernière rencontre de la saison, décisive pour sa montée en première division.
"La commission examinera la plainte déposée par Bussdor selon laquelle le match a été truqué pour permettre à Akwa United d'obtenir sa promotion", a déclaré Salifu Abubakar, secrétaire exécutif de la Ligue professionnelle nigériane.


Une requête, vous en conviendrez, totalement absurde et émanant de mauvais perdants, alors que la plus haute autorité footbalistique du pays avait assuré le déroulement parfaitement transparent de la compétition :

Le président de la Fédération nigériane de football avait provoqué une polémique en mars en déclarant aux arbitres qu'ils étaient libres d'accepter de l'argent mais qu'ils devaient rester justes dans leurs décisions sur le terrain.

Probité, déontologie, éthique, un bel exemple pour le monde du sport dont nous devrions nous inspirer au lieu de frapper nos adversaires à coup de tête dans le sternum.

4 Comments:

At 26 août, 2006 12:14, Anonymous Anonyme said...

hahaha :D

 
At 28 août, 2006 19:26, Blogger Franck said...

Araignée > Entièrement d'accord avec toi (ça fait plaisir de te revoir par ici !)

 
At 31 août, 2006 20:40, Anonymous Anonyme said...

au moins ta news est marrante Franck pas des magouilles italiennes toutes nazes à coup de milliers d'euros juste un gros bobard de gamin

 
At 01 septembre, 2006 15:52, Blogger Franck said...

Dragibus > Ce qui me fait le plus rire, c'est que personne chez AKWA UNITED ne s'est dit "Ca va peut-être se voir qu'on a acheté le match si on gagne 13-0..." !

 

Publier un commentaire

<< Home