01 juin 2006

EnKORNé

Mercredi 31 mai 2006, 20h30.
Arena de Genève.

Le grand rideau rouge tombe enfin, accompagné par un fort à-propos "It's on !", et la machine de guerre se met en marche.

Pour l'occasion, les quatre membres du groupe sont épaulés par une choriste, des percussions et un clavier. Le son est énorme, puissant mais très clair (même pas mal aux oreilles le lendemain).

Les hymnes succèdent aux hymnes : "Thoughtless", "Falling away from me", "Make me bad", "Beg for me", "Freak on a leash", "Somebody someone", "A.D.I.D.A.S.".
Envoûtants, labyrinthiques, oppressants.
La voix de Jonathan Davies (vêtu d'un kilt plissé noir du plus bel effet) se fait tour à tour suppliante ou menaçante, mais toujours juste et parfaitement maîtrisée. La présence et le charisme du bonhomme sont incroyables (au même niveau que Mike Patton, c'est vous dire).
Certains morceaux réussissent même à être heavy et "sautillants-groovy" à la fois : "Coming undone", "Twisted transistor" et surtout le monstrueux, l'incomparable, le génialissime "Got the life".

La boucle est bouclée une heure et demie plus tard par "Blind", le titre qui a révélé Korn il y a 12 ans.

Au final, une prestation imparable, carrée et efficace, des morceaux variés, complexes et parfaitement enchaînés, un très bon moment passé avec un groupe toujours très loin devant ceux qui essayent de "faire du Korn".



Un petit bémol cependant (ce ne serait pas drôle sinon) : j'ai été surpris par l'absence de communication du groupe vers le public (on ne demande pas une logorrhée à la Mike Muir entre chaque morceau mais un petit mot de temps en temps, ça fait toujours plaisir) et par les nombreux spectateurs qui ont préféré filmer le concert avec leurs téléphones portables plutôt que de le suivre en direct et de bouger leurs corps ("parce que si on saute, l'image elle tremble tu vois").

J'ai également eu la malchance, en raison de ma cheville convalescente, de devoir suivre le concert depuis les gradins (je me voyais mal lui infliger deux heures de jump-up et de brassage à l'ancienne dans la fosse) entre quelques gotho-pouffes et plusieurs parents, un peu désorientés, venus accompagner leurs bambins vêtus de merchandising Korn de la casquette aux chaussures de skate (je m’imaginais dans la même situation que ces malheureux parents, accompagnant mes fillettes à un concert de Lorie) et que ce soir-là, dans les gradins, toute tentative pour se mettre debout était réprimée par le service d'ordre et par les spectateurs eux-mêmes ("Oh ! Assis ! On voit rien !"). Du jamais vu en vingt ans de concert.

Enfin, paranoïa typiquement américaine ou obsession sécuritaire typiquement helvète, j'ai été un peu choqué de voir des vigiles sur scène. J'aimerais bien d'ailleurs avoir des nouvelles du malheureux qui a tenté de monter sur la scène pour une séance de stage-diving et qui s'est retrouvé, en quelques fractions de secondes, garrotté et écrasé sous plusieurs quintaux de viande.

Mais force reste à la musique et au très bon souvenir que ce concert me laissera.

Pour vous en faire profiter un peu, je placerais quelques coups de Korn "Entre les cornes", en haut à droite. Promis, vous aurez le droit de vous lever...

9 Comments:

At 03 juin, 2006 12:16, Anonymous Anonyme said...

En te lisant j'ai revu mon concert de Nine Inch Nails à Paris l'année passée, c'était bien, professionnel, mais dépourvu de spontanéité, une date parmi tant d'autres (la preuve 1 an plus tard ils tournent encore...) comme Korn ici apparement

 
At 03 juin, 2006 23:20, Blogger Franck said...

C'est vrai que ce concert de Korn manquait d'un petit peu de folie, de magie, de communion avec le public, tout en restant une excellente prestation.
D'habitude j'évite les concerts des "gros" groupes pour cette raison et je préfère aller dans les festivals ou les petites salles, mais Korn à côté de chez soi ça ne se loupe pas !

 
At 04 juin, 2006 12:39, Anonymous Anonyme said...

Tout ce bruit, toute cette violence... c'est pas pour moi ça. Allez, je retourne écouter Lordi en boucle ! :D

Franck, petite requête : la prochaine fois que tu mets une vidéo, est-ce qu'elle pourrait ne pas démarrer toute seule, histoire d'avoir le temps de baisser le son quand le patron est dans le bureau ?? :D

 
At 04 juin, 2006 13:56, Anonymous Anonyme said...

P... ça m'a niqué les oreilles ton truc ! (P... qu'est ce que je parle mal, moua !)

 
At 05 juin, 2006 10:29, Anonymous Anonyme said...

Houhou ça a dû être quelque chose à voir ce concert!

 
At 05 juin, 2006 20:13, Blogger Franck said...

Jester > Pourtant "Got the life" doit être le morceau le plus grand'public de Korn !
J'attends avec impatience un post sur Lordi dans A Jester's tear !
Pour la vidéo, j'ai pourtant bien précisé qu'elle ne devait pas démarrer automatiquement et chez moi je suis obligé de cliquer deux fois sur Play pour la faire démarrer. Ce n'est pas la première fois que ce genre de chose arrive avec des vidéos ou des Dewplayers par exemple. Aurais-tu un avis sur la question ?

Chris > C'est fait pour ;-)
Il y a même des metalleux pour affirmer que Korn est devenu trop commercial et trop mou ; ce qui se conçoit si on compare à d'autres groupes (aller voir www.interlock.org.uk par exemple).

GrandK > Clair. Malgré les quelques petites choses négatives détaillées dans le billet, on en a eu pour notre argent.
Heureusement, à 65.00 CHF (42.00 €) la place !

 
At 05 juin, 2006 20:32, Anonymous Anonyme said...

Tiens! j'aimerais bien voir ta tête si un jour tu dois accompagner tes blondinettes à un concert de Lorie...

 
At 09 juin, 2006 18:41, Anonymous Anonyme said...

Ah... le commentaire sur Lordi. Et bien, Dragibus et toi avaient de si bon billets, que je ne saurais rivaliser, d'autant que je n'ai pas vu l'eurovision directement... Mais bon, c'est un challenge, je le relèverais après le week-end !

Quand à la vidéo, il semble que le panda de feu la fasse démarrer directement, tandis que la grosse bouse nécessiste moults clics pour la faire démarrer... Va comprendre.

 
At 10 juin, 2006 00:55, Blogger Franck said...

Mélanie > C'est pour ça que je leur fait écouter plein de disques à moi (et elles adorent ça en plus) !
Et puis je ne sais pas si je pourrais les accompagner à un concert de Lorie, je crois que je ferais trop peur aux autres petites filles !

Jester > Pas de fausse modestie ! Tu es un chroniqueur hors pair !

 

Publier un commentaire

<< Home