10 mars 2007

Airs d'ailleurs

Je n’aime pas beaucoup le mois de mars.

Mars, ce n’est plus vraiment l’hiver et pas encore le printemps ; les fêtes de fin d’année sont déjà loin derrière nous et les vacances estivales ne sont pas pour demain.
Mars qui voit le crépuscule de la saison de ski (mais a-t-elle vraiment débutée cette année ?) et la fermeture de la patinoire que je fréquente deux fois par semaine, alors que les activités de printemps ne débuteront vraiment que mi-avril.

Un mois «entre-deux», un mois où l’on irait bien faire un tour ailleurs, loin de la grisaille et des giboulées, pour voir si l’air y est plus doux et l’herbe plus verte.

Une escapade, un bon bol d’air, voilà ce que Brenthonne-les-vaches vous propose dans sa nouvelle playlist pour oublier un peu la morne platitude de cette période de l’année.
Cliquez sur le ruminant au doux museau (ou ici, ça marche aussi), attachez vos ceintures, ouvrez grand vos oreilles et laissez vous transporter «All around the world» pour une promenade musicale sur quatre continents.

Tout le monde est prêt ?
Voici donc un aperçu du programme :


Je vous suggère de tous nous retrouver à Paris (c’est central, c’est pratique).
Nous profiterons de notre passage dans le XVIIIéme (1) pour faire provision de kébabs et de merguez-frites pour le reste du voyage avant de partir vers la verte Erin pour vider quelques pintes de Guinness dans le pub de notre amie Sally (2).
Notre périple se poursuivra par une halte en Espagne (3) qui nous permettra de déguster une paella d’un genre très … particulier (pourvu que Dragibus ne prépare pas la sangria), puis encore plus au sud, au Maroc, pour assister à une fête nomade loin d’être traditionnelle (4) et aux îles du Cap-Vert pour un magnifique moment d’émotion et de saudade (5).

Un léger battement d’aile nous conduira directement sur une plage du Brésil, un verre de caipirinha dans la main (6), avant de filer à Cuba faire la fête avec militaire bien sympathique (7) puis au Mexique où notre ami Joe essaye d’oublier ses déboires conjugaux (8).

Notre long séjour nord-américain débutera en Nouvelle-Angleterre, histoire de vérifier que la tradition irlandaise reste vivante chez les punks de Boston (9), pour se poursuivre au Québec (10) par une petite fête campagnarde (suivez bien la chorégraphie). Nous repasserons ensuite la frontière et voyagerons depuis Chicago, par la Route 66, au cœur de l’Amérique profonde (11) jusqu’en Californie et à San Francisco où nous écouterons quelques histoires à dormir debout (12) et où nous rejouerons la folle course-poursuite de Bullit (13).

Traversons l'océan Pacifique voulez-vous ?


Notre première étape asiatique sera un paisible jardin à Hong-Kong (14) avant de rejoindre la capitale thaïlandaise (15) pour visiter le Wat Phra Keo et la brasserie Singha.


Après un crochet par Bombay-sur-Leman pour y prendre une petite collation (16), nous ferons route vers le Londonistan en transport en commun (17) avant de filer vers Israël pour une folle soirée de nightclubbing (18).

Il sera alors temps de rentrer en Europe et de vider quelques bouteilles de slivovitz pour le mariage de Jelena et Jovan (19) avant de rejoindre la Bavière pour assister à un concours de tir très particulier (20).

Nous pourrions ensuite rentrer directement en France mais nous ferons un tout petit détour par le Nigeria pour chanter en Yoruba (21) puis par le bled pour s’assurer que la 504 break des vitriots est arrivée sans encombre (22).
Le retour au pays s’effectuera par la gare de Perpignan (23), «Le centre du monde» selon mon peintre préféré, un drôle d’endroit où un italien chante en espagnol sur fond de percussions brésiliennes et de sitar indien (j’en profiterai pour aller embrasser une copine et quelques membres de ma famille).

Une avant-dernière étape en Bretagne (24) pour raccompagner Hécate et l’Araignée (j’en profiterai pour aller embrasser quelques membres de ma famille et pour visiter le village natal de ma maman) et nous rejoindrons notre point de départ dans le XVIIIéme (25), avec l’étrange impression d’être encore un peu ailleurs.

N.B. : il n’est pas nécessaire de se munir de Nivaquine ou d’Imodium pour ce voyage !

5 Comments:

At 10 mars, 2007 14:10, Anonymous Anonyme said...

très fort le Franck pour présenter sa nouvelle playlist
moi je dis chapeau !!!

ps : quoi ma sangria !!! qu'est ce qu'elle a ma sangria !!??
et pi y sort d'ou le Faith No More ?? je le connais point

 
At 10 mars, 2007 20:22, Blogger caro said...

Pas mal comme plan, je me ferai une petite matinée all around the world demain :)

(mais j'aime bien le mois de mars, la piscine reste ouverte :p )

 
At 12 mars, 2007 21:10, Blogger Franck said...

Dragibus > Oh, tu sais, c'est pas grand'chose. J'ai fait comme d'habitude, j'ai pris un morceau des Arctic Monkeys et j'ai brodé autour ;-)
Sinon, je n'ai rien contre ta sangria mais je prendrais un picon-bière plutôt.
Enfin, "Schützenfest" figure sur l'EP "Songs to make love to" que j'avais déjà évoqué le 08/02/06, avec "Easy" et une reprise des Dead Kennedys "Let's lynch the landlord" que je n'arrive pas à trouver :'-(

Greluche-jolie > Excellente idée ! j'espère que tu apprecieras le voyage et que tu nous diras quels sont tes endroits préférés sur ma planète musicale !

 
At 17 mars, 2007 00:01, Anonymous Anonyme said...

J'ai adoré également ce petit voyage musical ;)
Mars n'est pas si mal, premiers beaux jours ... faut le dire vite ... et puis des leprechauns verts nous offre l'occasion de faire la fete aujourd'hui. Une P'tite Coreff avant de partir ? Santé

 
At 19 mars, 2007 21:37, Blogger Franck said...

Hécate > Ravi que ce petit tour du monde en musique t'aie plu ! La St Patrick aurait pu être grandiose en Irlande mais le XV de France est passé par là ;-)
Sinon, une Lancelot aurait ma préférence mais une Coreff m'ira tout aussi bien :

 

Publier un commentaire

<< Home