29 septembre 2007

Tranches de vie (6)

Dans la famille "Ca rigole", je voudrais le père...

Un soir, à la maison. J'allume le poste de télévision et me retrouve nez à nez avec l’insupportable Benjamin Castaldi nous détaillant, avec sa modestie légendaire, comme il se trouve beau, musclé et intelligent.

Moi (à Solange) : « Punaise ! Il est d’une arrogance ce mec ! C’est sûrement l’animateur télé que j’ai le plus de mal à encadrer... avec Fogiel... et Dechavanne aussi... et Stéphane Bern... et le petit roquet Ruquier...et peut-être bien Nikos Machin-Chose aussi... »
Solange : « Si je comprends bien, tu ne pas en supporter un seul. »
Moi : « Ah...On dirait bien oui... »

Bonne pioche ! Alors, toujours dans la même famille, je voudrais la petite fille...

Dimanche matin, vers 7h30, notre jolie Clownette entre dans notre chambre.

Clownette : « Maman, j’ai faim ! On descend prendre le p’tit dèj ? Hein dis s’te plait ? »
Solange (dans un demi-sommeil) : « Oh non Amélie, on dort encore un peu d’accord ? »
Clownette : « Mais j’ai très très faim moi ! »
Solange : « Bon, d’accord, on descend dans 5 minutes. Viens nous faire un petit câlin en attendant. »
Clownette : « Oui mais... vite fait alors. »

Encore bonne pioche ! Alors je rejoue et je demande la mère...

Un soir, à table.

Solange : « J’ai fait de la brioche pour demain matin, avec la machine à pain. »
Moi : « Bonne idée ! »
Solange : « Par contre, je ne sais pas si elle sera aussi bonne que d’habitude. J’ai changé de recette cette fois-ci, j’ai fait la Brioche Aux Raisins et ils disent dans le livre de recette d’ajouter 50 ml de lait et 50 ml d’eau au lieu de 3 cuillers à soupe de lait dans la recette classique. »
Moi : « C’est normal, c’est sûrement pour hydrater les raisins. »
Solange : « De toute façon, je n’avais plus de raisins, alors je n’en ai pas mis. »

Et re-bonne pioche une fois de plus ! Pour finir, je demande la grande fille...

Un Dimanche matin, au petit-déjeuner :

Fée Bouclette : » Dis Papa, t’étais où hier soir ? »
Moi : « J’étais à un concert. J’ai vu William Sheller à Genève. »
Fée Bouclette : « Et c’était bien ? »
Moi : « C’était génial. Il était tout seul sur scène, au piano. Par contre, quand j’ai acheté ma place, cette andouille de vendeuse à la FNAC m’avait donné un strapontin. »
Fée Bouclette : « Ah... Et... Tu l’as mangé quand même ? »

Voilà, la famille est complète !

4 Comments:

At 01 octobre, 2007 09:36, Anonymous Anonyme said...

Oooh tu es allé voir sheller à Genève? il y avait un certain Julien Thiault en 1ere partie? c'était comment?

Sinon ces tranches de vies sont toujours aussi savoureuses...:)

 
At 01 octobre, 2007 14:54, Anonymous Anonyme said...

c'est bizarre j'ai l'impression d'avoir "les mêmes" à la maison :)

 
At 01 octobre, 2007 23:20, Blogger wayne99 said...

Le coup de la recette de la brioche, c'est assez fabuleux... Ca vaut un peu la coupe Preciosa des Bronzes...

 
At 02 octobre, 2007 22:06, Blogger Franck said...

Madame GrandK > Merci ! Heureux que ça te plaise ! Une fois de plus, félicitations pour ton mariage !
Sheller à Genève, c'était plutôt excellent. J'adore le bonhomme et sa musique depuis plus de 20 ans. Je te raconterai tout en détail dans le billet (beaucoup trop long) sur les concerts et festivals de l'été.
En fait, Julien Thiault n'était pas en première partie mais il a joué 3 morceaux au milieu du concert. J'ai moyennement accroché, sans doute parce que c'était en plein milieu, comme un cheveu sur la soupe.

4. > Si tu as le même genre de "phénomènes", tu ne dois pas t'ennuyer une minute !

Wayne99 > Fabuleux oui, c'est le mot qui convient !

 

Publier un commentaire

<< Home