24 septembre 2006

Pogo en troupeaux

Chaque été, dans nos montagnes, fleurissent une multitude de festivals de bonne musique. Une excellente occasion de se dégourdir les oreilles et de découvrir de nouveaux groupes (parce que ce n’est pas avec ce qu’ils nous passent à la télé que…).
Comme je vous aime bien, voici un compte-rendu beaucoup trop long des concerts auxquels j’ai assisté, par ordre d’entrée en scène.

Première bonne surprise de la saison, lors de la Fête de la Musique à Bons en Chablais entre la chorale de Marion et la chorale de Solange, le passage de JABUZ, un jeune groupe des Hautes-Alpes qui vient juste de sortir son troisième album.
J’ai beaucoup aimé leur style original, le Valse’n’Roll, mêlant chanson réaliste, rock et musette, leurs textes à l’humour cinglant et leur énergie communicative (de plus, Juline leur bassiste est vraiment très mignonne, ce qui ne gâte rien).

Arrivé un peu en retard au festival des Rockailles, je n’ai vu que la fin de la prestation des BEAUTES VULGAIRES. Du ska-punk festif toulousain sans grande originalité mais plutôt bien exécuté, idéal pour chauffer le public et le faire sautiller.

Place ensuite à TOUFO, le régional de l’étape, seul sur scène (enfin pas vraiment, un pingouin en peluche et un stand-up grandeur nature de David Hasselhoff l’accompagnent) avec sa guitare et son orgue Bontempi. Un concert assez surréaliste et très drôle, nous contant les aventures d’un petit pois, d’une famille de caribou, de cette pauvre Nicole, d’un pingouin aventurier ou d’un super-papi héros de l’hospice, et s’achevant par un crowd-surfing de l’artiste sur … un body-board !

Je croyais que PARABELLUM faisait désormais partie de l’histoire du punk français, au même titre que Les Béruriers Noirs ou Ludwig von 88, alors qu’il font toujours tourner la machine à pogo, même s’ils doivent avoir maintenant l’âge de mon père.
Leur prestation aux Rockailles fût carrée et pêchue, avec pour point d’orgue une superbe reprise d’«Amsterdam» de Jacques Brel.

J’ai bien aimé également LES HURLEMENTS D’LEO et leur compositions très originales, à la fois très spontanées et très travaillées, joyeux mélange de chanson, punk, java, raï, rock, musique tzigane… utilisant parfois des instruments inhabituels (violon, luth, accordéon, contrebasse…) et teintées d’une petite touche sombre et mélancolique.

Voilà maintenant 15 ans que je suis raide dingue de LOFOFORA (je me souviens encore de la grande claque reçue à la première écoute de «L’œuf»), 15 ans de carrière sans aucune compromission, une qualité inaltérable des textes et des compositions, un style si particulier qui a su évoluer sans jamais se trahir. Leur concert aux Rockailles, le dernier de leur tournée 2006 avant d’enregistrer un nouvel album, fut marqué par une incroyable puissance, une présence scénique, un charisme, une facilité pour communiquer avec le public rarement égalés. J’aurais juste aimé quelques morceaux «calmes» comme les sublimes «L’éclipse» ou «Histoire naturelle».

J’ai été assez peu convaincu par JOSEPH D’ANVERS lors de Musiques en Stock. Très (trop) «Nouvelle chanson française», comme un Miossec qui aurait appris à chanter, l’impression désagréable d’entendre 10 fois la même chanson, l’ensemble manquant singulièrement d’un petit grain de folie et d’inventivité. A revoir peut-être dans un cadre plus intimiste qu’un festival en plein-air.

Imaginez un hybride monstrueux des Stooges, des Ramones et des Cramps, ajoutez l’orgue des Doors, faites jouer le tout par cinq bikers blafards, aux mines patibulaires (mais presque) et tout de noir vêtus, et vous obtiendrez THE LORDS OF ALTAMONT. Un concert apocalyptique, une puissance rare et, surtout, des gars très sympas et très abordables avec qui j’ai eu la chance de discuter quelques minutes après leur prestation. Je suis même reparti avec deux disques dans les poches et une photo dédicacée (comme une groupie de base, c’est un peu la honte, je sais).



Bien sûr, le public s'est enthousiasmé pour cette daube infâme qu’est «Always the sun», mais le concert de THE STRANGLERS fut un grand moment rempli de morceaux exceptionnels comme «Golden brown», «No more heroes» ou «Peaches», servis par un son d’une clarté très rare en live et par 30 ans d’expérience (qui feront toujours la différence). Une des bonnes surprises de cet été festivalier qui m’a donné envie de me plonger dans leur discographie.

Impression globalement très positive mais mitigée après le concert des trois frangins mancuniens de KILL THE YOUNG. J’ai été très impressionné par la puissance et l’excellente mise en place du couple basse-batterie, beaucoup plus présent sur scène que sur disque. Par contre, j’ai trouvé plus que moyenne la performance du chanteur-guitariste. Voix nasillarde et faiblarde, chant assez souvent à côté de la plaque et jeu de guitare sans relief ponctué de magnifiques fausses notes (quand le son est beaucoup trop fort, forcement, ça s’entend bien) alors que les morceaux sont relativement simples, basés sur de gros riffs «Râpe à fromage» …

et des mélodies «Boite à musique» …



Il arrive assez rarement de voir un grand nom de la musique comme MACEO PARKER, ancien saxophoniste de James Brown et légende du funk, dans nos contrées, et ce plaisir est encore plus grand quand l’événement à lieu dans le cadre enchanteur du château de Bonneville (montagnes à droite, montagnes à gauche, château médiéval en arrière plan). Un pur moment de classe et d’élégance, servi par des musiciens exceptionnels.

J’ai eu un a-priori plutôt négatif en voyant arriver K sur la grande scène du Monniati : jeune, beau gosse, jean délavé, T-shirt, veste noire, lunettes de soleil, la panoplie complète du clone de Raphaël. Impression vite démentie dès la première chanson. Du charisme, de l’humour, des textes ciselés et engagés avec intelligence, et surtout une musique très élaborée et très variée, alternant les styles et les ambiances, parfois au sein d’une même chanson, tout en gardant une patte, une signature. Une découverte vraiment intéressante et un artiste, je l’espère, à l’aube d’une belle carrière.

J’avais découvert LES FILS DE TEUPUH au Rock’n’Poche en 2002 et, depuis lors, j’attendais avec impatience de revoir sur scène ces six instrumentistes virtuoses et frappadingues qui savent fort bien mettre le feu à une scène et à un public à grand coup de fanfare-punk-ska-tzigane-et plein d’autres choses encore. Leur prestation au Monniati fut conforme à mon attente : de la folie pure !

J’ai beaucoup aimé les genevois de BERTRUDE BARTOK et leur ska instrumental mâtiné de jazz, de funk, de rythmes latins ou de rock, interprété avec beaucoup d’énergie, de recherche dans les compositions et une mise en place parfaite.

Association originale de percussions africaines et de didgeridoo, SOMOGO a brillamment conclu cette saison de festivals dans une atmosphère torride, tribale et hypnotique, en faisant voyager les spectateurs très, très loin…

Voilà pour les artistes. Du bon, du très bon même.

Si le cœur vous en dit, vous pourrez (presque) tous les retrouver dans la nouvelle playlist de BLVFM, en cliquant sur la jolie vache au doux museau en haut à droite, accompagnés par d’autres groupes vus dans les concerts ou les festivals des années précédentes. Ne manquez pas les morceaux live judicieusement placés et, comme d'habitude, si vous voulez en savoir plus sur un groupe ou si vous voulez faire partager vos coups de coeur et/ou vos détestations, n'hésitez surtout pas, les Commentaires sont là pour ça.

Message personnel : Cécile, joli petit lutin sautillant, si un jour, par hasard, tu poses tes yeux sur cette page, je te fais une grosse bise.

7 Comments:

At 26 septembre, 2006 11:16, Anonymous Anonyme said...

le hasard est effectivement troublant quant à nos sujets musicaux, postés de concert donc (quel bon jeu de mots)
marrant aussi de voir ces vieux groupes se reformer......
tu devrais proposer à tes lecteurs la version de Parabellum de Amsterdam avec les paroles en prime elle est vraiment formidable

 
At 26 septembre, 2006 22:22, Anonymous Anonyme said...

je ne deteste pas cette musique ,mais je prefere le rock a bily !! mon fils aimerais surement !!il adore aussi le rock ,n,roll!!!celui ci ..bisous a la clownette et la fee bouclette !! a suivre !!!

 
At 27 septembre, 2006 12:37, Anonymous Anonyme said...

Bonjour, c'est la Fille Aux Craies qui revient d'outre-tombe!
Bon, ça n'a rien à voir, mais je viens de comprendre pourquoi je ne t'avais pas linké : en fait mon blogiciel refuse ton adresse à cause des tirets T_T
Est ce que tu as une url alternative?

 
At 27 septembre, 2006 22:17, Blogger Franck said...

Dragibus > Encore une brillante illustration de l'adage : "Les grands esprits se rencontrent" !
Très bonne idée de proposer "Amsterdam" version parabellum sur ce blog (j'y travaille).

La grenouille > Bienvenue à Brenthonne-les-vaches ! Il est vrai qu'un bon vieux Stray Cats ne ferait pas de mal aux oreilles (j'y travaille). En attendant, tu trouveras surement quelques bonnes choses à ton goût dans la playlist actuelle.
Les bises ont été transmises et bien reçues.
Juste par curiosité, se connait-on dans la vraie vie du dehors ?

Dingue Marmotte > Ah ! Ca me fait vraiment très plaisir de te revoir ici !
C'est très gentil de ta part de vouloir me linker. Essaye avec http://brenthonnelesvaches.blogspot.com (j'y ai travaillé, ça devrait marcher)

Tous les autres > Merci d'avoir lu ce billet jusqu'au bout, ça ne devait pas être facile (j'ai moi-même abandonné vers le milieu).
Pour vous récompenser, je vous offrirais volontiers une bière lors d'un festival dans le coin l'année prochaine. Faites vous juste connaitre par un commentaire !
N.B. : Par contre, on évitera la bière à Cluses parce que 2€50 pour une mousse, c'est quand même très cher dans un festival gratuit.
Je vous déconseille également vivement les sandwiches à Bonneville, tout simplement dé-gueu-lasses ! Préférez les kebabs de l'Open-sky, une pure merveille.

 
At 27 septembre, 2006 23:21, Anonymous Anonyme said...

Bon, comment va ton humeur ? C'est pas que je m'inquiète m'enfin quand même, ça fait plusieurs jours que c'est écrit "pas terrible". Tu veux une fraise Tagada pour te requinquer ? Ou un bizoux peut être ?

 
At 28 septembre, 2006 12:49, Anonymous Anonyme said...

T_T
En fin de compte, c'est blogspot qui ne lui plaît pas °_°
Faut que j'étudie la question plus sérieusement...

 
At 28 septembre, 2006 22:29, Blogger Franck said...

Chris > En fait, ça allait déjà mieux une heure après, mais je prends volontiers la fraise à dada et la bises aussi !

Dingue Marmotte > Ca a l'air de marcher maintenant, merci infiniment pour le lien (j'adore son petit côté mystérieux) !

 

Publier un commentaire

<< Home